La Fondation Boghossian – Villa Empain sera exceptionnellement fermée le samedi 13 juillet à partir de 16 heures. Nous vous conseillons de vous présenter pour la visite des expositions Josef et Anni Albers et Beyond the lines au plus tard à 15 heures. Nous vous remercions de votre compréhension.

Linda Karshan a fait de sa pratique du dessin une forme de performance, où la gestuelle du corps est le moteur de la composition. Dans le cadre de l’exposition Josef et Anni Albers, elle présente sa première performance publique de dessin dans l’eau. Des salons où sont exposées ses œuvres sur papier à la piscine de la Villa, l’artiste vous invite à assister à ce processus créatif unique.

Lorsque l’artiste américaine a découvert le fond quadrillé de la piscine de la Villa Empain, elle a instinctivement ressenti la nécessité de « la nager ». Lors de son exposition en 2018 à San Giorgio Maggiore, à Venise, elle a éprouvé avec la même évidence que la salle du chapitre de l’Abbaye, aux proportions parfaites, demandait à être marchée.

Les dessins-performances de Linda Karshan, sur papier ou dans l’espace, se produisent dans un état de présence exceptionnel. Ils sont guidés par sa chorégraphie intérieure et aspirent à des conditions de gravité quasi-nulle.

Linda Karshan (née à Minneapolis, États-Unis, 1947) suit une formation au Skidmore College (État de New York) auprès de Robert Reed, ancien disciple de Josef Albers, qui l’incite notamment à dessiner de la main droite alors qu’elle est gauchère. Ainsi tâche-t-elle de désapprendre ce qu’elle sait, tel que le préconisait l’ancien enseignant du Bauhaus. Elle apprend en revanche à chorégraphier son dessin, pour mieux l’orchestrer, mieux le charpenter. Les grandes feuilles dans lesquelles elle marque la mesure de son corps, sont traversées de lignes horizontales, verticales, diagonales et courbes, qui ponctuent ses marques dans sa propre temporalité, entre liberté de mouvement et néces­sité intérieure, entre rigueur géométrique et imperfection humaine.