La Fondation Boghossian – Villa Empain est exceptionnellement fermée le jeudi 20 juin. Nous vous remercions de votre compréhension et nous réjouissons de vous accueillir dès le vendredi 21 juin et jusqu’au 8 septembre pour la visite de l’exposition Josef et Anni Albers.

La Fondation Boghossian commémore le génocide Arménien de 1915 lors d’une soirée consacrée aux Justes Turcs. Le documentaire Les Justes Turcs, un trop long silence retrace l’histoire des Turcs qui, face aux ordres de massacres, décident de désobéir, au péril et souvent au risque de leur propre vie. Descendant d’une famille arménienne sauvée par des Justes, le narrateur et réalisateur Romain Fleury, part à la recherche de ces héros oubliés afin d’exhumer ces récits d’entraide provenant des deux côtés de la tragédie.

Cela fait plus d’un siècle que la Turquie refuse de reconnaître sa responsabilité dans le génocide et la mort de 1,5 millions d’Arméniens entre 1915 et 1917. Ce négationnisme a jeté dans l’oubli cette poignée d’hommes et de femmes Turcs qui ont choisi de sauver des vies arméniennes. Simples bergers, soldats, ou officiels de l’Empire ottoman, ces Justes ont désobéi aux ordres de massacres.

Le documentaire relate le parcours de Romain Fleury en Arménie, à la recherche d’autres familles qui, comme la sienne, doivent leurs vies à des Turcs, et puis en Belgique, où il poursuit ces recherches et rencontres, jusqu’en Turquie, où les descendants de Justes témoignent de leurs histoires familiales.

La projection du documentaire sera suivie d’un débat animé par Gaïdz Minassian, avec les réalisateurs du documentaire Laurence d’Hondt, Romain Fleury, et Grégoire Jakhian.