Quels sont les principaux vecteurs identitaires arméniens ? Au cours de l’exposé, Bernard Coulie s’attachera d’abord à définir l’identité et à en dégager ses principales caractéristiques, avant d’appliquer cela au cas de l’Arménie. Il passera ensuite en revue la langue, la religion, le territoire, l’histoire et l’écriture, en prenant des exemples dans l’histoire et dans l’actualité. La conclusion permettra de relier la question de l’identité à celles de la mémoire et du temps, qui sont au cœur de l’exposition visible actuellement à la Villa Empain.

L’exposition Arménie: Le temps du sacré, conçue avec la directrice de la Fondation Boghossian, Louma Salamé, sera ouverte au public afin de la (re)voir, sous ce nouvel éclairage. Les chefs-d’œuvre du Musée arménien de France, tels que miniatures, manuscrits, et objets liturgiques précieux jamais exposés au public, sont placés en regard d’œuvres d’artistes contemporains tels que Sarkis, Mekhitar Garabedian, Antoine Agoudjian, Jean Boghossian, Aïda Kazarian ou Pascal Convert. L’exposition offre également une expérience immersive et unique avec la projection de vidéos permettant au visiteur de partir à la découverte d’églises et de monastères historiques.